Mon enfant fait des Cauchemars : Comment faire ?

Veilleuse Nomade -

Mon enfant fait des Cauchemars : Comment faire ?

En tant que jeunes parents, il est bien possible que vous ayez expérimenté des réveils en fanfare au beau milieu de la nuit, à la suite des hurlements de votre enfant...

La première fois, vous vous êtes sûrement précipité sans savoir ce qu'il se passait, pour découvrir votre enfant complètement apeuré ; il venant de faire son premier cauchemar

Peut-être l'avez-vous rassuré comme vous pouviez et vous êtes-vous senti un peu désemparé en retournant vous coucher, ayant peur que cela ne se reproduise. 

Vous trouverez dans cet article nos conseils pour aider votre enfant à être rassuré la nuit face aux monstres qui veulent l'effrayer. 

lulu-veilleuse-nuit

Cauchemars des tout-petits : Caractéristiques

Les cauchemars peuvent apparaître pour la première fois autour de l'âge de 2 ans. Avant cet âge, il est possible que votre enfant se réveille brutalement et en hurlant, mais cela est dû à des terreurs nocturnes la plupart du temps. 

Dans le cas des terreurs nocturnes, votre enfant est transpirant et son coeur bat beaucoup plus rapidement. Il ne peut pas mettre des mots et il n'y a souvent pas d'images associées aux terreurs, qui pourraient lui rester en tête et l'empêcher de dormir. 

Dans le cas du cauchemar, c'est différent. L'enfant est réveillé brutalement, à cause de l'émotion trop forte de peur entraînée par celui-ci. 

Il est alors parfaitement conscient des images qu'il a vu, et celles-ci peuvent continuer à l'effrayer bien qu'il soit réveillé, c'est pourquoi il a besoin de votre présence pour le rassurer et lui expliquer que sa chambre est un endroit parfaitement protégé. 

Dans le cas des terreurs nocturnes, l'enfant est beaucoup plus confus et il semble même qu'il ait du mal à reconnaître ses parents. 

D'une manière générale, le cauchemar aura tendance à apparaître en fin de nuit (à partir de 4h du matin), au moment de la phase de sommeil paradoxal

 

lulu-veilleuse-cauchemars

 

Comme les images terrifiantes du cauchemar restent dans la tête de l'enfant, il est beaucoup plus difficile pour lui de se rendormir que lors d'une terreur nocturne.

Il a peur de se retrouver seul face à ses cauchemars, sans savoir vraiment bien gérer son imagination. 

Cela peut rendre l'heure du coucher difficile car l'enfant a peur de s'endormir et de se retrouver une fois de plus face à ces monstres nocturnes.

Il est possible qu'un enfant qui s'endormait jusque là avec plaisir et sans faire d'histoires commence à se lever constamment et refuse de se recoucher.

lulu-veilleuse-famille

Un cauchemar peut rester bien présent dans les pensées de l'enfant pendant plusieurs jours alors qu'il continue de digérer les images du mauvais rêve. Vous constaterez peut-être que son humeur pendant la journée est affectée par les souvenirs terrifiants du cauchemar.

lulu-veilleuse-nuit

Comment faire face aux cauchemars ?

Tout d'abord, il nous faut accepter que les cauchemars font partie intégrante du développement de l'enfant. Il n'est donc pas possible qu'il n'y en ait pas, car ils permettent à votre tout-petit de se stabiliser émotionnellement. 

Selon son développement, votre enfant peut traverser des phases avec de nombreux cauchemars et d'autres remplies de rêves agréables. 

Avant l'âge de deux ans, votre enfant ne peut exprimer ce qu'il perçoit ou ressent, que par des gestes ou des expressions faciales. C'est son attitude générale qui vous indique qu'il a besoin d'être rassuré ou consolé.  

A partir de 2 ans, votre enfant devient capable de poser des mots sur ce qui lui fait peur, ou bien s'il ne parle pas encore, il est capable de mimer ou d'imiter le sujet de la peur.

Les premiers cauchemars représentent des peurs fondamentales comme perdre maman ou papa. Plus tard, les peurs s'étendent à des significations plutôt symboliques avec l'arrivée de monstres et autres créatures farfelues.

lulu-veilleuse-reve

Quel que soit son âge, un tout-petit aura toujours besoin d'être rassuré par ses parents, qui sont ses premières figures d'attachement

Voici quelques conseils pour rassurer efficacement votre enfant  

- Si votre enfant n'a pas encore deux ans, et qu'il se réveille tétanisé la nuit, le meilleur remède sera probablement vos bras rassurants, et votre attitude sereine face à ce qu'il vient de vivre. 

Pour lui, vous êtes un pilier et si vous êtes serein il sera lui aussi plus à même de retrouver rapidement son calme

- Une "attitude d'évidence" sur le fait que la nuit est faite pour dormir et qu'il n' a rien à craindre dans sa chambre et dans son lit sera d'un grand secours de la part des parents dans les situations de cauchemars. 

A partir de 2 ans, et quand votre enfant commence à échanger quelques mots avec vous, vous pouvez tout calmement lui dire que "tout va bien" et que vous êtes là si votre enfant a besoin de vous. 

Attention tout de même à ne pas tomber dans un piège qui pourrait vous conduire dans un cercle vicieux ; rassurez l'enfant dans son lit mais ne le laisser pas dormir avec vous dans votre lit, car alors vous confirmez ses craintes : "il y a bien un danger dans ta chambre !" 

veilleuse-nomade-lulu-veilleuse-collection

Votre enfant pourrait être rassuré d'avoir une petite veilleuse dans sa chambre, qui éclaire très faiblement mais suffisamment pour qu'à chaque réveil il puisse retrouver son calme rapidement. 

Il pourra reconnaître rapidement son environnement, attraper son doudou et le serrer fort et cela pourra même vous éviter certains réveils en hurlements

A partir de 4 ans, vous pouvez vraiment parler avec votre enfant de ce qui lui fait peur. La communication, et poser des mots sur les émotions et les images effrayantes présentes dans l'esprit de votre enfant sont une clé essentielle pour en venir à bout. 

Vous pouvez même inventer des histoires pour inverser la tendance, où c'est votre enfant le super-héros qui détruit les monstres de ses cauchemars

Il existe également des livres spécialement écrits pour rassurer votre enfant et l'aider à verbaliser sur les monstres et cauchemars en tous genres. 

Toutefois, si un cauchemar devient trop récurrent et semble avoir trop d'emprise sur votre enfant, une consultation avec un psychologue peut apaiser la situation.  

lulu-veilleuse-peluche

Protéger au maximum l'environnement de votre tout-petit

Afin de limiter au maximum la peur générée par les cauchemars, il est important d'être sensible à la manière dont votre enfant va vivre les différents évènements du quotidien, et ce dès sont plus jeune âge.

La communication au coeur de la relation

Avant même de savoir parler, vous constaterez que votre tout-petit comprend déjà beaucoup de choses, et même encore plus que ce que vous pouvez imaginer ! 

Le langage est un élément essentiel qui différencie les hommes des animaux. En parlant à votre bébé alors qu'il est encore dans votre ventre, et par la suite à mesure qu'il grandit, vous développerez avec lui un lien unique et favoriserez également l'apprentissage du langage

Vous aurez peut-être l'impression qu'il n'est pas attentif, mais soyez assuré(e) qu'à chaque fois que vous parlez à votre enfant, vous développez la relation, et assurez une bonne communication même en grandissant. 

Ainsi, quand un évènement déplaisant pour vous ou votre famille survient dans la journée, ou n'importe quoi qui pourrait effrayer votre enfant, parlez-en avec lui, pour le rassurer. 

S'il est en âge de poser des questions, répondez à ses questions, et si ce n'est pas le cas, rassurez-le tout de même en devinant ses interrogations. 

Limiter les écrans et autres stimulis 

De nombreuses études ont démontrer les effets négatifs de l'exposition aux écrans chez les enfants, surtout lorsqu'ils sont tout-petits

En effet, le cerveau immature ne parvient pas à analyser correctement les images rapides qui défilent sur l'écran, et cela peut générer des peurs en plus, et influer sur le sommeil, ainsi que sur le développement général de l'enfant. 

Pour que votre enfant dorme d'un bon sommeil, préférez les activités en plein air, ou bien avec des jeux en bois par exemple, qui sont proches de la nature et ont un effet apaisant

Suivant la saison il n'est pas toujours possible de pratiquer des activités en plein air, mais même une petite sortie de 15 minutes par jours aura des effets bénéfiques sur la santé physique et émotionnelle de votre enfant... et de vous-même ! 

Quand votre enfant grandit, vers 3 ou 4 ans, et que vous souhaitez lui faire découvrir le monde des disney, il est important de ne pas le laisser seul et d'être à ses côtés, pour guetter ses réactions

Vous verrez alors dans les yeux de votre enfant et dans son attitude générale si les émotions ressenties sont trop intenses pour lui ou si elles sont gérables, et si il a des questions ou des choses qui ne passent pas, il pourra vous en parler. 

Vous éviterez ainsi bien des frayeurs nocturnes

Lulu-veilleuse-nuit

  

Top des Veilleuses pour la Nuit 

5. Dori, la Veilleuse en Bois

Sculpté dans le chêne, le petit poisson illumine la chambre d'enfant avec une lumière douce et chaude, pour rassurer votre enfant au coucher. 

La belle veilleuse se branche sur secteur, ce qui vous permet de la laisser allumée toute la nuit, avec une faible consommation d'énergie. 

Veillez simplement à ne pas placer la lampe trop près du visage de l'enfant, pour ne pas perturber son sommeil. 

Le joli luminaire peut être placé sur une table de chevet ou sur une étagère et apporte une belle touche décorative dans la chambre. 

lulu-veilleuse-poisson

4. La Veilleuse Licorne

Dans le même style que la veilleuse Dori, la veilleuse licorne plaira énormément aux petites filles et leur permettra de s'endormir paisiblement en pensant à leur animal favori ! 

La lumière couleur blanc chaud ne perturbe pas le sommeil et apaise au moment du coucher. 

lulu-veilleuse-licorne

 3. Mufasa, la Veilleuse Lion

Grâce à cette veilleuse, fini les monstres ! 

Le beau lion protège la chambre et veille sur votre enfant. L'occasion pour vous d'inverser la tendance auprès de votre enfant en faisant intervenir son imagination

Votre petit bout se sentira apaisé à la fois par la douce lumière de la veilleuse et par le lion fort et puissant capable de le protéger des monstres toute la nuit. 

lulu-veilleuse-lion

2. Billy, la Veilleuse à Projection

Pour créer une atmosphère magique et apaisante avant de dormir, rien de plus efficace qu'une projection d'étoiles et de lune au plafond et sur les murs ! 

Environné de beauté au coeur même de sa chambre, votre enfant s'endort paisiblement et ne redoute plus les monstres de la nuit. 

lulu-veilleuse-Billy

1. Ombi, la Veilleuse nomade

Ombi est une veilleuse qui vous accompagnera longtemps ! Dès les premiers mois de bébé, maman peut l'utiliser pour allaiter ou faire les changement de couches la nuit avec une toute petite lumière

A mesure que l'enfant grandit, la veilleuse l'accompagne pour ses temps de lecture et ses réveils nocturnes

Grâce à son variateur d'intensité tactile et très pratique, il est facile d'obtenir juste la luminosité souhaitée d'un simple toucher ! 

La petite veilleuse peut se fixer facilement au mur grâce à sa base magnétique, ou bien être posée n'importe où dans la chambre. 

ombie-veilleuse-allaitement

 

 

 

 

Inspiration pour écrire cet article de Blog : 

https://www.urbanhello.com/fr/blog/cauchemars-enfant-n56


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés